Les informations essentielles à connaître sur le marché immobilier à Lyon

Post date:

Author:

Category:

Comparé à celui de la capitale, le marché de l’immobilier Lyon arrive à résister face à la crise. Lyon continue d’attirer les investisseurs immobiliers. Cependant, malgré la baisse de prix durant ces derniers mois, le coût de l’immobilier lyonnais reste assez élevé par rapport à ceux de Nice et de Bordeaux. Le m² d’un appartement ancien de 4500 € à Lyon, alors que cela est de 3100 € à Toulouse.

L’univers de l’immobilier ancien à Lyon

Le marché de l’ancien fait partie des secteurs qui dynamisent le marché de l’immobilier Lyon. Les passionnés des vieilles pierres se concentrent dans le centre-ville. Il est très avantageux pour les investisseurs, puisqu’il n’a jamais fait l’objet d’une spéculation depuis les années 2000.

Cela explique la solidité du marché. Une hausse de 8,1 % a été relevée sur le prix du logement dans l’agglomération de la ville. Dans la métropole, cette hausse est de 4,4 % selon la chambre des notaires du Rhône.

Une nette progression se fait également remarquer dans certains quartiers tels que Montplaisirs ou Le Grand Trou. Il en est de même dans les autres quartiers. En d’autres termes, Lyon dispose tous les atouts qui intéressent les investisseurs souhaitant dans l’ancien.

L’univers de l’immobilier neuf à Lyon

Le taux de réservation de bien immobilier neuf a connu une baisse de 16 %. Cela est dû à la rareté de l’offre et l’augmentation des prix. S’ajoute à cela, un sentiment de méfiance accrue envers les potentiels investisseurs après l’instauration de l’IFI. Malgré cela, le prix du logement neuf connaît encore une hausse de +3,7 % entre 2016 et 2017. Cette hausse semble se maintenir les années suivantes.

L’évolution de la demande dans le secteur immobilier de Lyon

Lyon a un attrait attractif et dynamique. Les investisseurs choisissent sur les zones desservies par les transports en commun et à proximité des infrastructures publiques. Les appartements de type 2 et 3 sont les plus plébiscités dans ces quartiers.

La majorité des acquéreurs qui investissent à Lyon viennent de la région parisienne, de Belgique et de Suisse. Par rapport à celui des autres, l’immobilier lyonnais reste accessible. De plus, l’investissement locatif propose une rentabilité de 4 à 5 % pour cette année 2020.

Des dynamiques primo-accédant

Le marché de l’immobilier Lyon a la particularité d’avoir plusieurs primo-accédants. 30 % des acquéreurs ont moins de 30 ans. La plupart d’entre eux s’intéressent aux appartements T2, T3 et T4. L’un des atouts du secteur immobilier lyonnais réside également dans la diversification des prix.

Il y a une différence de prix entre les quartiers. C’est très fréquent dans toutes les grandes villes françaises. À Lyon, les variations de prix se font ressentir d’un arrondissement à un autre.

Ainsi, il est possible de trouver un bien immobilier à 5 500 € le m² dans les quartiers tels que Saxe ou Tête d’Or et un bien à 4 100 € le m² à Duchère. Il y a également une variation de prix entre les biens anciens datant des années 60 et 70 les biens très anciens. Les biens datant de 60 et 70 % ont une décote de moins 20 % à 30 % par rapport au prix du marché.

ARTICLES SIMILAIRES