Est-ce qu’on doit payer une taxe d’habitation pour sa résidence secondaire ?

Post date:

Author:

Category:

Un propriétaire est obligé de régler la taxe d’habitation pour sa résidence secondaire qu’elle soit habitée par un locataire ou juste faite pour passer ses vacances de Noël. Au même titre qu’une résidence principale, tout contribuable n’échappe pas à cet impôt local. Doit-on payer une taxe habitation résidence secondaire ? Présentant des caractéristiques particulières, faisons le point sur cette dernière.

Qu’est-ce que la taxe d’habitation pour les résidences secondaires ?

Tous les propriétaires qui disposent d’une habitation en résidence secondaire sont soumis au règlement de la taxe d’habitation. Ce qui n’est pas le cas pour les résidences principales. Devenue trop lourde, la taxe d’habitation a fait l’objet d’une réforme voire une suppression progressive depuis l’année 2018. Et ce, suite à la promesse du président actuel lors de sa campagne. Par conséquent, elle sera définitivement supprimée d’ici 2023. Manque à gagner compensé par l’État, il s’agit du dégrèvement de la taxe d’habitation.

Quoi qu’il advienne, il n’est pas question pour l’État de supprimer la taxe d’habitation pour les résidences secondaires. Même si les maisons restent inoccupées toute l’année, elles sont soumises à des taxes à régler dès le 1er janvier de l’année d’imposition. Venant à léser les collectivités locales, aucun propriétaire n’y échappe. Seuls les modalités de paiement ainsi que les modes de calcul diffèrent de la taxe d’habitation en résidence principale.

Comment se calcule la taxe habitation en résidence secondaire ?

Pour information, rappelons qu’il existe 6 points de distinction entre la taxe d’habitation en résidence principale et secondaire. Si les propriétaires des résidences secondaires ne sont pas soumis à la redevance TV, elles ne sont pas pour le moins épargnées par la taxe foncière et à l’enlèvement des ordures ménagères. Première chose à savoir, le calcul de la taxe d’habitation pour une résidence secondaire est différent de celui d’une résidence principale.

Vous aimerez aussi :  Quelques astuces pratiques pour réussir une vente maison
Vous aimerez aussi :  Pourquoi le notaire est important

En effet, l’État applique un prélèvement spécifique aux habitations meublées qui ne constituent pas une résidence principale. En ce qui concerne les taxes pour les charges de la famille, elles représentent entre 10 à 15 % de la valeur dite locative. Ce pourcentage varie d’une collectivité à une autre. Très touchée par la pénurie de logement, l’on peut noter une différence notable de 5 à 60 % à Paris, Montpellier, Lyon, etc.

Quel montant pour une taxe d’habitation en résidence secondaire ?

Les propriétaires de deux maisons, principale et en secondaire, se heurtent à une mauvaise nouvelle. En effet, ils doivent payer la taxe d’habitation beaucoup plus élevée que celle de la principale. Il faut savoir que cette différence s’explique, d’une part, par le montant de la valeur locative du type de bien. Les valeurs des maisons qui sont construites en résidence secondaire sont souvent assez coûteuses que les habitations principales. En ce sens, leur valeur locative est beaucoup plus élevée que les habitations habituelles. Raison pour laquelle la taxe d’habitation liée à la résidence secondaire est beaucoup plus élevée. Puis, une raison qui justifie le montant de ces coûts est le taux qui varie d’une collectivité à une autre. Effectivement, ces résidences sont généralement situées dans les régions touristiques, là où les taux sont plus élevés. Découvrez sur magazine-house.com d’autres styles de maisons secondaires.

Peut-on être exonéré par la taxe d’habitation résidence secondaire ?

Tout comme certaines taxes d’habitation sur les résidences principales, les chalets de montagne ou les maisons de campagne peuvent être affranchis de la taxe d’habitation sur les résidences secondaires. Pour ce faire, ces résidences doivent remplir les conditions ci-après :

  • Lorsque votre activité professionnelle vous contraint à vivre dans un lieu autre que la résidence principale.
  • Dans le cas où vous êtes obligés de séjourner dans un établissement de soin, mais que vous disposez d’une jouissance exclusive sur la résidence principale.
  • Quand vous ne pouvez pas jouir de votre résidence principale pour une raison qui ne dépend pas de vous. Par exemple dans le cadre d’une habitation régie par un plan local d’urbanisme.
Vous aimerez aussi :  Aménagement autour d’une piscine : quels aménagements privilégier ?
Vous aimerez aussi :  Location logement pour étudiant, les caractéristiques optimales

 

Effectivement, la taxe habitation résidence secondaire est obligatoire. Son calcul se fait d’une manière particulière et son montant est toujours plus élevé que la résidence principale.

Voir aussi :

Acheter une maison avec piscine : ce qu’il faut savoir

Trouver soi-même les meilleures offres pour une maison à vendre

ARTICLES SIMILAIRES